Les 5 étapes de la veille

 
L’AFNOR définit la veille comme une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». C’est l’art de détecter et d’interpréter les signaux faibles* pour leur donner du sens, de fournir la bonne information, au bon moment, à la bonne personne pour lui permettre de prendre la bonne décision, de bien agir et idéalement de faire évoluer son environnement dans un sens propice. Autrement dit, la veille se définit comme un processus informationnel par lequel l’entreprise se met à l’écoute de son environnement dans le but créatif de découvrir des opportunités et de réduire des incertitudes, voir d’anticiper des menaces. Elle se déroule donc selon un cycle de cinq étapes : le ciblage, le sourcing, la collecte et la sélection des informations, l’analyse et la synthèse, la diffusion.
 

1. Le ciblage ou stratégie

 
Le ciblage doit permettre de définir les besoins de veille de l’entreprise. Cela passe par :
- la définition de la thématique, du champs sémantique et des acteurs du domaine et des axes de recherche sur lesquels la veille doit être menée (aspects financiers, juridiques, techniques…)
- le choix des mots-clés pertinents (penser aux termes génériques, spécifiques et associés) qui en permettront la surveillance, à partir d’entretiens et de l’utilisation des outils documentaires. Au-delà de la définition des mots-clés, il s’agit de préparer les stratégies de recherche en représentant les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels.
- l’identification des sources utiles dans l’entreprise, auprès des acteurs avec qui l’on travaille, chez les fournisseurs d’information, sur le web, auprès des institutions…
- la compréhension du contexte (pourquoi ?) du besoin de surveillance
- la définition des objectifs de la veille (quoi ?) avec une réflexion sur les attentes afin de les transformer en besoin d’information
- l’identification des cibles de la veille (pour qui ?) et du mode de diffusion (comment ?)
La mettre en place d’une stratégie de veille s’effectue selon les besoins du « client » ou de « l’utilisateur » et les moyens (thèmes, enjeux, ressources).
 

2. Le sourcing (identification des sources)

 
Le sourcing consiste en une réflexion sur les outils et canaux de veille en fonction du ciblage :
- utilisation des sources identifiées lors du ciblage et recherche de sources complémentaires
- qualification des sources en fonction de leur nature, rayon de diffusion, finalité, public visé, auteur, langue, contenu/but…
- identification des pages pertinentes
- paramétrage et configuration de l’outil de surveillance choisi
 

3. La collecte et la sélection d’informations

 
La collecte d’informations, démarche traditionnelle et répétitive, vise à rassembler des faits, opinions, études, etc., sur les thèmes définis préalablement, à partir de sources formelles ou informelles. Elle sera menée selon une fréquence à définir en fonction des besoins d’information, des outils utilisés et de la nature des informations.
La sélection des informations, effectuée seul ou à plusieurs, repose sur leur pertinence par rapport aux besoins de veille.
 

4. L’analyse et la synthèse

 
L’analyse et la synthèse, activités à haut niveau de valeur ajoutée, permettent de valider les informations recueillies, d’en extraire un contenu pertinent, de les intégrer dans un ou plusieurs documents de synthèse (livrables).
 

5. La diffusion

 
La diffusion permet la mise à disposition des informations sous forme de livrables aux personnes concernées. L’information doit parvenir aux intéressés par les moyens de communication qu’ils utilisent et/ou qui sont les plus adaptés à la démarche de veille : lettres d’informations, alertes, sites dynamiques, blogs, fil rss…. Il faut également qu’ils puissent interagir.
 
 
* Vous pouvez retrouver une définition concise des termes signalés d’un astérisque (*) dans le glossaire.
 
 
Vous rencontrez des difficultés dans les étapes de la veille ? Posez-moi vos questions dans les commentaires ci-dessous.
 
 

7 commentaires sur “Les 5 étapes de la veille

  1. Pingback: Veille documentaire | Pearltrees

  2. Bonjour Nadège

    Merci pour le travail colossal que vous faites pour nous informer de ce qui se passe dans le monde de l’information.
    J’aimerai savoir ce que vous entendez par « les signaux faibles » dans le cadre de la veille.
    Merci à vous

    • Bonjour,
      Merci pour votre question. Puisque le terme de « signaux faibles » ne vous parle pas, je viens d’en ajouter une définition dans le glossaire et envisage d’en faire un article prochainement.
      Cordialement

  3. Merci pour ce travail remarquable !
    Je suis dans une agence de veille médiatique et je prepare mon mémoire de maitrise qui a pour thème : « L’importance de la veille médiatique dans une situation de concurrence ».

  4. Pingback: Infodoc en ligne

  5. Pingback: Veille informationnelle | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>