fév 2014

Interview de Marie-Anne Chabin : « Archivage attitude »

 
Nadège Delalieu : Marie-Anne Chabin bonjour et merci d’avoir accepté cette interview.
 
Marie-Anne Chabin : Bonjour.
 
Nadège Delalieu : Pouvez-vous présenter en quelques mots ?
 
Marie-Anne ChabinMarie-Anne Chabin : J’ai vingt-cinq ans d’expérience sur vingt-cinq siècles d’archives si je totalise mes années professionnelles, mes goûts pour l’histoire ancienne et les différents postes par lesquels je suis passée. Aujourd’hui, mon activité est quadruple. Je dirige le cabinet de conseil en archivage Archive17 que j’ai créé il y a treize ans. J’assure une charge d’enseignement au CNAM où je suis responsable d’un certificat sur l’archivage managérial en réponse au désordre numérique. Je suis membre fondateur et secrétaire générale du Club des Responsables de Politiques et Projets d’archivage (CR2PA). Enfin, j’écris beaucoup : des articles et des billets pour mes deux blogs (marieannechabin.fr pour le grand public averti et transarchivistique.fr pour les archivistes). Lire la suite

jan 2014

Interview de Caroline Sauvajol-Rialland : « l’infobésité, risques et astuces pour ne pas se laisser déborder »

 
Nadège Delalieu : Caroline Sauvajol-Rialland bonjour et merci d’avoir accepté cette interview.
 
Caroline Sauvajol-Rialland : Bonjour.
 
Caroline Sauvajol-RiallandNadège Delalieu : Pouvez-vous présenter en quelques mots ?
 
Caroline Sauvajol-Rialland : Je suis maître de conférence à l’Université catholique de Louvain et à Sciences Po Paris. J’ai fondé en 2010 So Comment, un cabinet conseil en gestion de l’information. Je suis spécialisée dans le domaine de la surcharge informationnelle en entreprise, autrement appelée infobésité*. Donc, j’accompagne les entreprises dans leurs démarches de diagnostic de l’état informationnel de l’organisation et d’accompagnement pour améliorer leurs pratiques info-communicationnelles. La gestion de l’information est devenue stratégique pour les organisations. Lire la suite

déc 2013

Interview de Véronique Mesguich : « la veille, une pratique évoluant au gré des mutations techniques, des usages et des besoins »

 
Nadège Delalieu : Véronique Mesguich bonjour et merci d’avoir accepté cette interview.
 
Véronique Mesguich : Bonjour et merci de m’inviter.
 
Nadège Delalieu : Pouvez-vous présenter en quelques mots ?
 
Véronique MesguichVéronique Mesguich : j’ai plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’information sous toutes ses formes. J’ai commencé dans le monde des bibliothèques avec un passage à la Cité des sciences et de l’industrie. J’ai continué dans l’univers de la veille que j’ai découvert à l’époque où l’on commençait à formaliser le concept d’intelligence économique. J’ai retrouvé les bibliothèques avec l’infothèque du pôle universitaire Léonard de Vinci où j’ai contribué à mettre en place des produits documentaires innovants visant une nouvelle forme de médiation entre les ressources électroniques et les différents publics de l’infothèque. Depuis un an, je suis consultante et formatrice indépendante sur des thématiques comme la veille, les bibliothèques numériques, l’information sous toutes ses formes et plus particulièrement économique et financière. Je suis également co-présidente de l’ADBS, association comptant 4 000 membres professionnels de l’information (documentalistes, veilleurs, spécialistes du Knowledge management… (Cf. les sept familles de métiers présentées dans la cartographie des métiers de l’information) Lire la suite

nov 2013

Twitter : quels usages pour les professionnels ?

 
TwitterRéseau social et communauté virtuelle, Twitter* (en français : gazouillis) connaît une progression exponentielle. Cette plateforme de microblogging*, créée en mars 2006, permet de publier des messages courts (texte et liens hypertextes) de maximum 140 caractères, appelés les tweets, pour diffuser des messages de façon public ou privé. Ses atouts : la fluidité, la rapidité et la simplicité.
 
L’utilisation première de Twitter (tenir ses connaissances informées en temps réel de ce que l’on fait, pense, voit, lit, de l’endroit où l’on est) ne présente aucun intérêt pour les professionnels. Considéré à ses débuts comme un service futile et chronophage, cet outil de communication devient rapidement incontournable pour la diffusion et le partage d’informations, donc pour la recherche et la veille en temps réel. Même si les tweets inutiles et conversations représentent encore la majeure partie des échanges, l’outil offre de nombreux autres usagesLire la suite

oct 2013

Interview de Béatrice Foenix-Riou : « Quelques astuces pour optimiser votre recherche d’information sur Internet »

 
Nadège Delalieu : Béatrice Foenix-Riou bonjour et merci d’avoir accepté cette interview.
 
Béatrice Foenix-Riou : Bonjour Nadège.
 
Nadège Delalieu : Pouvez-vous présenter en quelques mots ?
 
Béatrice Foenix-RiouBéatrice Foenix-Riou : Bien sûr. J’ai en fait plusieurs activités, qui me tiennent toutes à cœur.
Depuis plus de vingt ans maintenant, je suis rédactrice en chef de deux lettres d’information, éditées par Bases Publications. La première s’appelle Bases, existe depuis 1985, et concerne l’actualité des grands serveurs et des bases de données. La seconde, Netsources, existe depuis 1996, et est dédiée aux méthodologies de recherche sur Internet. Depuis bientôt cinq ans, j’ai eu envie de changer ma façon de travailler et j’ai créé BFR Consultants, un cabinet de conseil sur la recherche et la veille sur Internet, tout en restant rédactrice en chef des deux lettres. Cette activité en libéral m’a permis à la fois de publier un nouvel ouvrage sur la Recherche éveillée sur Internet, et de m’impliquer au sein de l’ADBS dont je suis administratrice et responsable du secteur veille. Lire la suite

sept 2013

Guide pratique : outils et efficacité d’un système de veille

 

Guide pratique : Outils et efficacité d'un système de veille

 

Phrase résumant le guide pratique

 
Avec l’affirmation et le développement de l’intelligence économique et de la veille en France, les problématiques de la veille concernent désormais tout le monde : État, collectivités, entreprises de toutes tailles. De nouvelles exigences apparaissent avec le décollage de l’e-réputation, la mobilité et le collaboratif. Afin de répondre aux impératifs de l’entreprise, l’enseignement doit s’étendre au-delà des professionnels de la gestion de l’information vers les étudiants en écoles de commerce, science…

Collectif, Groupe Serda, Décembre 2012, 96 pages, 103 €.

  Lire la suite

sept 2013

L’e-réputation : définition, caractéristiques, enjeux

 
Connaître et évaluer sa réputation, son image, en tant que personne ou pour son entreprise, a toujours été important au niveau individuel ou pour permettre aux organisations de définir leur stratégie. Avec l’avènement d’internet, du Web 2.0*, la multiplication des réseaux sociaux*, du partage de contenus, des contributions des internautes, l’apparition d’outils de notation des individus et des services, l’e-réputation prend une ampleur sans précédent. Elle devient mondiale, publique, intemporelle. Mais le concept reste flou pour beaucoup, d’où cette synthèse proposant une définition, évoquant les caractéristiques et les enjeux de l’e-réputation. Lire la suite

août 2013

Les flux RSS en quatre questions

 
Outil idéal pour les veilleurs comme pour toutes les personnes manquant de temps pour suivre leurs sites web favoris, le fil ou flux RSS* envoie directement aux lecteurs les actualités ou nouveaux articles dès leur publication. Il suffit de s’y abonner. Encore faut-il choisir un outil pour les lire et ne pas se laisser submerger par le flot d’informations. Lire la suite

août 2013

Moteurs de recherche contre métamoteurs

 
Les moteurs constituent les outils de recherche d’information favoris des internautes, Google étant le plus utilisé. En permettent d’interroger plusieurs moteurs et/ou répertoires en même temps pour une même recherche et de présenter les résultats de chacun d’eux, les métamoteurs offrent une alternative de recherche d’information. Alors comment savoir lesquels utiliser ? Eléments de réponse. Lire la suite